Résultat(s) pour le mot-clef Lutte des classes


enregistrement(s)


Les conflits raciaux considérés comme substitut à la lutte des classes aux Antilles, Acoma, n° 1, 01-04-1971, p. 44-57
Auteur(s) : GLISSANT, Edouard - GIRAUD, Michel - GAUDI, Georges
Mots-clefs : Race, Antilles françaises, Lutte des classes
Afficher/Masquer la localisation de cet article


Sur les mécanismes de persuasion, Acoma, n° 4 à 5, 01-04-1973, p. 93-103
Auteur(s) : HOSPICE, Marlène
Mots-clefs : Lutte des classes, Martinique, Colonialisme
Afficher/Masquer la localisation de cet article


Contre le blanquisme en matière culturelle, Caré, n° 1, 01-03-1975, p. 101-109
Auteur(s) : MARAGNES, Daniel
Mots-clefs : Acculturation, Antilles françaises, Lutte des classes
Afficher/Masquer la localisation de cet article


Au coin du feu d'un champ de canne, Caré, n° 2, 01-06-1975, p. 11-28
Auteur(s) : ANDRE, Jacques
Mots-clefs : Guadeloupe, Lutte des classes, Psycholinguistique
Résumé : Analyse des discours publiés au cours du conflit de Grosse-Montagne (mars-avril 1975) entre patronat, administration préfectorale et population laborieuse, selon deux axes. D'abord, l'analyse symbolique des mots du pouvoir ; ensuite, la soumission du conflit à la valeur d'échange.
Afficher/Masquer la localisation de cet article


L'État aux Antilles : quelle problématique ?, Caré, n° 7, 01-02-1981, p. 146-151
Auteur(s) : BLERALD, Philippe-Alain
Mots-clefs : Guadeloupe, Lutte des classes, Politique et gouvernement
Afficher/Masquer la localisation de cet article


Une classe ouvrière caribéenne, Archipelago : revue de la Caraïbe = revista del Caribe = review if the Caribbean, n° 1, 01-03-1982, p. 17-35
Auteur(s) : CORTEN, André
Mots-clefs : Caraïbe, Lutte des classes, Mouvements ouvriers
Résumé : Le prolétariat caribéen diffère de celui des sociétés industrielles et post-industrielles puisque l'espace insulaire n'a pas pu, ni su, développer des industries importantes. De plus, dépolitisée et sans infrastructures organisées (syndicats, partis), le développement classique d'un mouvement ouvrier n'a pu voir le jour.
Afficher/Masquer la localisation de cet article


Indian participation in labour politics in Trinidad 1919-1939, Archipelago : revue de la Caraïbe = revista del Caribe = review if the Caribbean, n° 1, 01-03-1982, p. 37-56
Auteur(s) : BASDEO, Sahadeo
Mots-clefs : Inde, Lutte des classes, Mouvements ouvriers, Trinité-et-Tobago (Île)
Résumé : 144 000 Indiens sont venus à Trinidad dans le cadre de la politique coloniale d'immigration de travailleurs sous contrat du gouvernement britannique. Il faudra attendre la fin de la Première guerre mondiale et l'abolition de cette politique en 1919 pour que les travailleurs indiens voient, par leurs luttes, leurs revendications élémentaires satisfaites. Ce succès n'a été possible que par l'existence et le renforcement de la solidarité de classe unissant, par delà leur division ethnique et sous la houlette de leaders prestigieux - à l'instar d'Adrian Cola Rienzi, les travailleurs originaires de l'Inde et ceux d'origine africaine au sein de puissantes organisations ouvrières comme la Trinidad Workingmen's Association, et par la participation des Indiens au vaste mouvement démocratique, progressiste et anti-colonialiste pour la réforme économique, sociale et politique qui s'est développée à Trinidad dans l'immédiat après-guerre.
Afficher/Masquer la localisation de cet article


The Decline And The Fall Of Michael Manley : Jamaica, 1972-1980, Archipelago : revue de la Caraïbe = revista del Caribe = review if the Caribbean, n° 5, 01-06-1984, p. 17-67
Auteur(s) : JAMES, Winston A.
Mots-clefs : Etats-Unis, Jamaïque (Île), Lutte des classes, Politique et gouvernement
Résumé : Pourquoi et comment le Parti national du peuple (PNP) jamaïcain, porté au pouvoir par une lame de fond populaire a subi, huit ans plus tard, une débâcle sans précédent ? Refusant la seule thèse du complot impérialiste, l'auteur met en cause les contradictions internes du régime "progressiste" jamaïcain - notamment en préservant le système existant de propriété privée tout en recherchant plus d'égalité sociale sans jamais réussir à concilier les deux classes antagonistes de cette politique, les possédants et les prolétaires. Ces contradictions tiendraient à la base politique du PNP : allié à certaines franges de la grande bourgeoisie, le parti se serait toujours méfier du peuple tout en l'instrumentalisant et à préférer le clientélisme aux réformes profondes. Ces louvoiements, ainsi que le rapprochement avec Cuba, suffit à effrayer les classes capitalistes qui, avec le soutien des Etats-Unis, dénigrent M. Manley et le PNP jusqu'à l'évincer définitivement du pouvoir.
Afficher/Masquer la localisation de cet article


Transicion democratica, socialdemocracia y clases populares en República Dominicana, Archipelago : revue de la Caraïbe = revista del Caribe = review if the Caribbean, n° 5, 01-06-1984, p. 84-107
Auteur(s) : CATRAIN, Pedro
Mots-clefs : État, Lutte des classes, Politique et gouvernement, République Dominicaine (Île)
Résumé : À travers une périodisation de l'histoire contemporaine de la République dominicaine, l'auteur retrace le développement de l'État-nation. Alternant des poussées d'autoritarisme répressif à des avancées démocratiques, l'État s'est consolidé en permettant à la bourgeoisie industrielle et financière de tenir les rênes du pouvoir politique et d'asseoir la production capitaliste de son économie. L'expérience social-démocrate, en cours depuis 1978, constitue une intégration des classes populaires à l'appareil étatique, intégration analysée comme une soumission de fait à l'ordre capitaliste. Comme la classe ouvrière dominicaine est récente, elle reste largement atomisée, désorganisée et peu consciente des luttes internationales passées. Dans ce cas, sa soumission et intégration à l'ordre sont assurés. En résulte aujourd'hui, selon l'auteur, une "crise des alternatives".
Afficher/Masquer la localisation de cet article
Haut de page

w3c xhtml w3c css ccpca admin